"Viendra-t-il ?"

Jn 7,1-30

 

 

C'était l'automne. La fête des Sukkôt approchait, cette grande fête des Huttes qui rassemblait à Jérusalem durant huit jours des milliers de pèlerins.
L'entourage galiléen de Jésus aurait voulu qu'il y montât avec eux à grand renfort de publicité pour faire connaître ouvertement sa puissance et ses miracles. Mais Jésus se décide à s'y rendre d'abord incognito.

² C'est  seulement au milieu de la fête qu'il monte au Temple et se met à y enseigner, ce qui rend perplexes certains habitants de Jérusalem. Ils sont bien au courant des menées de leurs dirigeants contre Jésus : on veut sa mort ; pour eux cela ne fait pas de doute. Or les autorités ne réagissent pas ! Aurait-on, en haut lieu, changé d'avis ? Est-ce que Jésus, maintenant, serait reconnu authentiquement comme le Messie ?
Devant une telle inertie des responsables, ces habitants de Jérusalem, pourtant si bien renseignés, n'y comprennent plus rien. Depuis des années on leur a tellement parlé du "Messie caché", du Messie imprévisible qui doit venir dans une surprise totale ! Comment ce Jésus, qui arrive de Nazareth, pourrait-il être le Messie ?

² Jésus, comme à son habitude, va mettre à profit les questions de ces gens pour les mener au mystère de son origine.
Parce qu'ils savent d'où il est, ils croient savoir qui il est !
Il est vrai que, dans une société encore très rurale, et sans noms de famille, le lieu d'origine équivalait à un nom civil ; on disait : Joseph d'Arimathie, Marie de Magdala, Nathanaël de Cana. Mais pour Celui qui vient de Dieu cela n'a plus cours. En Dieu, il n'y a pas de villages, pas de lieux dits, pas de repères.
Vous savez, mais vous ne savez pas, dit Jésus à ceux qui le guettent dans le Temple.
Vous savez où je vis, mais vous ne savez pas qui je suis. Demandez-vous, non pas où j'habite, mais où habite Celui qui m'envoie.

Car je ne suis pas venu de moi- même. Mon vrai nom, mon identité, je les tiens non d'un lieu sur la terre, mais de Celui qui m'a envoyé ; c'est Lui qu'il faut connaître, c'est Lui qui dit vrai, c'est Lui qui vous dira qui je suis.

² Et Jésus d'ajouter cette phrase ïnouïe, qui dit à la fois tout son mystère, toute sa raison de vivre et la certitude qui fait son bonheur :

"Moi, je le connais !"
Je le connais parce que je viens d'auprès de Lui.
Auprès de Lui j'ai vu et entendu ce que je dis parmi vous.
Il m'a donné son dessein, sa parole, ses pouvoirs, Il m'a envoyé vivre comme l'un de vous ;
mais c'est Lui seul qui m'a donné mon nom.

"Moi, je le connais", et je me connais en Lui.
C'est en Lui aussi que vous devez me connaître.
C'est dans le Père que vous me découvrez Fils.

Mon nom est là, en Lui, où je vis mon amour.

Page d'accueil

Homélies nouvelles