Vêture

Prise d'habit d'une sœur

 

²  Au jour de votre baptême, ma Sœur, déjà vous avez revêtu le Christ ;

déjà vous étiez marquée du sceau de son Esprit.

Aujourd'hui, pour répondre à l'appel de Jésus,

avec la joie toute simple d'une fille de Dieu et avec la vérité de votre cœur d'adulte,

vous demandez de revêtir l'habit du Carmel,

vous demandez au Christ de vous revêtir ici-bas

de sa pauvreté, de son silence, de sa soumission au Père et de son souci de tous les hommes,

avant de vous revêtir de sa gloire

quand il viendra de nouveau pour inaugurer son règne éternel.

 

²  Un habit, un voile, ce ne sont que des signes,

mais combien parlants pour celle qui les porte au nom de Jésus

comme pour tous ceux qui l'ont connue dans le monde !

Désormais, après ce premier engagement visible sur la route du Carmel,

votre habit de Carmélite vous désignera aux yeux de tous,

dans l'Église et dans le monde,

comme celle qui s'est compromise pour le Maître qu'elle aime,

comme celle qui a choisi de se hâter en ce monde sur la route de l'Évangile,

comme celle que le Christ a choisie et placée au cœur de l'Église

pour veiller dans la prière.

 

²  Un habit, c'est un style de présence,

               c'est le rappel quotidien d'un choix qui rend heureuse,

               c'est le témoignage d'une vie donnée sans retour.

Recevez cette mission,

recevez cette grâce,

ne craignez rien de cet honneur que Dieu vous fait,

n'ayez pas peur de la fidélité qu'il vous demande,

car votre fidélité de demain est inscrite dans son cœur

avant de se graver dans le vôtre.

 

²  Si pour un instant l'horizon s'assombrit,

serrez très fort dans votre main la perle du Royaume

que Jésus vous donne et vous confie.

Si un orage gronde au fond de votre cœur,

si un nouveau tournant surgit

qui vous cache même le bon chemin où vous marchez,

redites, comme Pierre, la prière des pauvres :

"Seigneur, tu sais tout, tu sais bien que je t'aime !"

 

²  Pour accueillir la Croix,

pour vous ouvrir à la joie de Dieu,

pour que votre vie tout entière devienne louange, au cœur de l'Église missionnaire,

regardez la Mère du Christ,

mettez votre paix dans la sienne, suivez son regard sur Jésus, confiez-lui tout votre avenir,

pour qu'Elle vous apprenne à vivre le présent, à voir l'éternel du quotidien.

 

Car l'amour de Dieu se vit à la journée,

et c'est pourquoi Elle vous revêt Elle-même aujourd'hui

de sa tenue de servante du Seigneur.

 

 

Page d'accueil

 

Homélies nouvelles