Pour cela, veillez !

Ep 6,18

 

 

 

Revenons quelques instants sur les consignes de Paul, à la fin de son exhortation sur le combat de la foi ; des consignes qui nous rejoignent dans le quotidien de la vie, au cœur de l'Église où Jésus a voulu nous placer :

"Soyez tout à la prière et à l'intercession ;

priez en tout temps, dans l'Esprit,

et pour cela, veillez,

sans vous lasser intercédez pour tous les saints (tous les fidèles)".

 

²  Toute notre vie, spécialement au cloître, est ordonnée à la prière.

Non seulement elle rythme notre existence, mais elle en est le centre, la meilleure part, le foyer vers lequel tout converge.

            La prière est là, chaque jour, au cœur de notre vie communautaire et de notre mission ; le difficile est d'y investir toutes les forces de notre personne et d'y entrer chaque matin

comme dans l'unique nécessaire,

comme dans une mission qui nous dépasse,

comme dans l'aventure unique qui sera notre bonheur.

           

La simple fidélité aux temps de la prière qui jalonnent vos journées, toute méritoire qu'elle soit, serait encore insuffisante pour répondre à l'appel que Jésus vous fait entendre, car votre être tout entier aspire à la louange comme des racines qui cherchent l'eau, et parce que tout le jour vous cherchez Celui qui vous cherche. Au milieu de vos occupations, au milieu des soucis de la mission, dès que vous le pouvez, vous retombez en prière.

 

²  Être tout à la prière, et prier en tout temps : voilà ce qui donne sens à votre vie de consacrée, voilà votre bonheur.

            Mais comment y parvenir, limitées que vous êtes dans votre résistance physique, gênées bien souvent par les conditionnements de la vie moderne, ou happées par les exigences de la charité ?

            Saint Paul vous indique la voie :"Priez dans l'Esprit", non seulement en appelant l'Esprit, sa force et sa douceur, mais en laissant l'Esprit murmurer en vous la prière de Jésus :"Abba, Père !", en vous glissant, comme une pauvre, dans le circuit d'amour de l'Esprit, qui va du Père au Fils et du Fils à son Père.

            C'est alors que l'Esprit "vient en aide à votre faiblesse", et vous fait demander, "selon Dieu", la croissance de l'Église et l'avènement du Royaume.

            C'est alors que, sans vous lasser, unies au Christ Sauveur, vous accueillez dans votre intercession tous ceux, proches ou lointains, que Dieu vous a donnés "afin que pas un ne se perde".

 

²  Cet élargissement de votre prière et de votre cœur aux dimensions du monde, c'est l'Esprit de Jésus qui s'en charge. La part qui vous est demandée, la collaboration qui vous est offerte, tient en un mot, qui est la dernière consigne de Paul :"Veillez".

 

            Oui, restez en éveil, vos lampes allumées, comme celles qui attendent, jusqu'en pleine nuit, le cortège du Christ Époux. Ranimez la flamme du don que vous avez reçu, sans vous laisser détourner de l'essentiel par les impressions de la route, et en donnant fidèlement à Jésus toute tentation d'amertume, d'inertie ou de fermeture.

           

Veillez ! le Seigneur passe, allez à sa rencontre ;

                          le Seigneur s'invite, accueillez-le avec joie ;

                          le Seigneur vient vous guérir : ne fuyez pas, montrez-lui les plaies de votre cœur.

 

Page d'accueil

 

Retour homelies nouvelles