Homme et femme

 

 

 

 

 

Cette joie que vous vivez aujourd'hui vous arrive du fond des âges.

Des milliers de couples l'ont connue avant vous, et pourtant votre bonheur est neuf, inédit ; il est unique, comme celui du premier couple du monde.

L'humanité sur terre a commencé comme un projet de bonheur, et c'est ce que reprennent, inlassablement, chaque homme et chaque femme qui se choisissent et se donnent l'un à l'autre.

 

Quand on interrogeait Jésus sur le mariage, sur sa valeur, sur le sens qu'il lui donnait, il renvoyait toujours à ce bonheur primordial :

"Au commencement, quand Dieu créa l'humanité, homme et femme il les créa".

Pour lui, chaque couple de croyant revit, à sa manière, le premier amour du monde, sous le regard du même Dieu créateur, chaque foyer nouveau inaugure pour sa part le bonheur sur la terre, chaque mariage est en quelque sorte un point de départ absolu, en tout cas le point de départ d'un bonheur autonome :

 "C'est pourquoi, ajoutait Jésus, l'homme quittera son père et sa mère,

   il s'attachera à sa femme et tous deux ne feront plus qu'un".

 

À votre tour aujourd'hui, vous que l'amour a rendus irremplaçables l'un pour l'autre, vous allez partir pour vivre à votre compte le beau risque de la vie et de la foi, et vous allez donner au bonheur un visage jusqu'alors inconnu, qui ne ressemblera qu'à vous deux.

 

 

²  Toute la tendresse que vous avez trouvée dans votre propre famille, toute cette somme de dévouement, de confiance et d'exigences discrètes qui vous ont fait ce que vous êtes et qui ont modelé votre intelligence et votre cœur, tout cela n'avait qu'un but : vous amener à prononcer aujourd'hui en toute loyauté et sérénité un oui inaltérable comme vos alliances.

 

En disant oui au bonheur, oui à l'espérance, oui à la fidélité, oui à la vie, c'est le projet de Dieu que vous ratifiez. En retour Dieu donnera à votre amour sa propre stabilité : ce que Dieu a uni, rien ne pourra le séparer.

 

Vous aurez, bien sûr, à parfaire votre connaissance réciproque. Chacun découvrira en l'autre au long des mois et des années des richesses secrètes, des délicatesses insoupçonnées, comme aussi des réticences ou des crispations que seule la tendresse pourra vaincre.

 

Vous aurez à vous épauler pour assumer sans lassitude le témoignage que le Christ vous demandera. Or, vous le savez, il faut vraiment, entre époux, un surcroît d'amour pour parvenir à dialoguer sur les choses profondes de la foi. Bien des foyers, à force de timidité, finissent par en perdre le goût et le courage.

 

Et puis, passé le temps des semailles et des moissons, l'automne viendra pour vous deux. Plus que jamais vous devrez pouvoir vous appuyer l'un sur l'autre, et c'est cette tendresse du soir qui révélera la qualité de votre cœur. Il n'est en effet d'amour vrai que celui qui sait vieillir.

 

 

²  Pour comprendre, jour après jour, le sens de cette destinée conjugale qui vous dépasse tous deux, pour retrouver, même après des années, la fraîcheur de votre premier don, il vous faudra souvent regarder vers le modèle que saint Paul propose à tout foyer chrétien : l'amour du Christ et de sa communauté, à base de sacrifice et de don inconditionnel.

Dans la vie de tout foyer des heures viennent toujours où l'harmonie devient difficile, où la fatigue banalise la tendresse, où l'égoïsme reprend ses droits. Il est bon et réconfortant de ressaisir dans la foi la grâce toujours vivante du sacrement de mariage, et de redire, dans le secret de la prière :"ce compagnon, c'est le Christ qui me le donne, c'est pour le Christ que je vais l'accueillir",  "cette compagne, c'est le Christ qui me la confie, et c'est pour le Christ qu'avec elle je vais reprendre la route".

 

 

Éric, Clotilde, nous qui sommes réunis ici pour vous entourer de notre affection, nous allons entendre avec joie et avec confiance le oui qui va lier vos destins.

Parce que vous êtes restés ouverts à une vie généreuse, les enfants que Dieu vous donnera seront aimés.

Parce que vous connaissez tout le prix de l'amitié et des liens fraternels, votre foyer sera un relais sur la route du bonheur.

Parce que le Christ désormais, au long des années, sera un lien vivant entre vous, votre amour saura garder la dimension du service.

 

Vous cherchez la joie pour la donner ensemble. Vous vous présentez à Dieu la main dans la main.

Qu'Il scelle lui- même pour toujours cet amour que vous lui offrez !

 

Page d'accueil

Homélies nouvelles