Conversion de Paul

 

 

Peut-on parler d'une conversion de Paul ?
En un sens, non, car Paul a toujours servi Dieu, le Dieu d'Israël ; il l'a servi avec fougue, avec passion, il a même cru qu'on pouvait le servir par la violence.
Mais il y a bien eu, dans la vie de Paul, conversion au Christ, c'est-à-dire adhésion au Christ qu'il avait combattu.

Paul se souviendra toujours de ces années ténébreuses de sa vie,
Et il n'avait pas à se forcer pour demeurer humble devant sa mission ;
Il disait lui- même ;"Je ne suis pas digne d'être apôtre,
parce que j'ai persécuté l'Église de Dieu" (1 Co 15,9).

 

*

 

J'ai persécuté l'Église ; j'ai persécuté Jésus dans sa communauté : c'est l'aveu que avons tous à faire au moment où se clôt la Semaine de l'unité.  Jésus prend pour lui tout ce qui est fait à son Église, tout ce qui n'est pas fait pour elle. Et nous savons bien quel est le lieu où se vérifie notre amour de l'Église, du Christ à travers l'Église, c'est la communauté familiale, amicale, fraternelle, où nous sommes insérés. C'est là que, très concrètement, nous travaillons à l'union des cœurs ou tirons sur les déchirures ; c'est là que nous libérons ou enchaînons nos frères ou nos sœurs, c'est là que nous ouvrons la route ou que nous cessons d'"espérer. Et dans ce domaine de l'amour qui construit ou de l'égoïsme qui tue, qui empêche de vivre, il n'y a pas de petites choses, de détails insignifiants. Le fond de notre cœur se révèle dans la lumière du chemin de Damas, et nous entendons, nous aussi, adressées à nous-mêmes, les paroles du Ressuscité : "Je suis Jésus , le Nazaréen, que tu persécutes".

Mais Jésus ajoute, comme pour nous dire que son pardon est déjà donné : "Relève-toi, va à Damas [= rejoins la communauté des croyants], et là on t'indiquera toute la tâche qui t'est assignée". Conversion, pardon, mission : c'est le résumé de la vie de Paul, c'est le programme de notre vie.

 

Page d'accueil

Homélies nouvelles